influence of the moon

13 novembre 2018

Ce n'est qu'un au revoir ;)

Coucou les mordus, 

Vous avez sans doute remarqué que le blog peinait un peu au niveau du nombre de chroniques publiées.

L'équipe se joint à ma décision de faire quelques petits changements. 

Mon petit côté Jean Grey a eu envie de voir le Phoenix renaître de ses cendres,

après une année à ruminer cette envie, voilà, nous y sommes.

Vous lisez le dernier article sur Influence of the Moon. 

Oh non, n'ayez crainte vous n'avez pas finis de nous voir :p 

Nous refermons juste cette page !

Ouiiiii, nous aussi on a trop hâte de vous retrouver pour de nouvelles aventures XD

Si vous êtes abonnés à la page facebook (ici)

rien ne changera concrètement car nous y partagerons toujours nos chroniques au fur et à mesure.

Mais si vous souhaitez nous suivre plus précisément, voici les différents liens qui vous le permettront :

-> Céline sur son nouveau blog : L'univers d'une bookaddict ainsi que sur instagram

-> Audrey sur son nouveau blog : L'étagère biscornue

-> Ma petite personne sur mon blog Influence of the Moon by Ninou, sur instagram et twitter.

Influence of the moon - Blog rentrée 13

Ca a été un choix difficile à faire, mais je pense aussi que ça a été le meilleur pour nous toutes, 

alors on se retrouve très vite, merci pour votre confiance et votre fidélité.

Ninou ;)

Posté par ninou2404 à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 novembre 2018

Le Fantôme de papier d'Alain Blondelon

s-l300

Présentation de l'éditeur

L'esprit d'Ambre hante les rêves des auteurs présents dans la résidence d'écrivains fondée en son honneur.
En voulant devenir le personnage féminin de chaque roman, cette entité perd peu à peu son identité et devient ainsi, le Fantôme de papier.

L'avis d'Audrey

Avant même de connaître le résumé, je suis tombée amoureuse de la couverture et des illustrations qui donnent un cachet à l'histoire et croyez-moi, il en faut. Avec seulement 83 pages, le roman se lit très bien et surtout très rapidement, mais l'histoire reste très en surface malgré le potentiel. Le livre avait vraiment tout pour faire mouche, mais les illustrations ne font malheureusement pas tout et le manque de profondeur me laisse sur ma faim.

Posté par AudreyO à 21:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Pour toute la vie de Sophie Helmlinger

pour-toute-la-vie

Présentation de l'éditeur

Lilou est inquiète.
Elle se demande pourquoi ses parents sont tristes.
Peut-être a-t-elle fait une bêtise?
Peut-être qu'ils ne l'aiment plus?
Et s'ils avaient percé son secrets?
Lilou n'a pas très envie de prêter ses jouets au petit frère qui va arriver...

L'avis d'Audrey

Comment parler du deuil d'un tout petit à nos autres enfants ? Que l'enfant disparu soit le premier, le troisième ou le cinquième, ses frères et soeurs ont le droit de savoir, avec des mots adaptés à leur âge, pourquoi papa et maman sont soudain si tristes, et surtout pourquoi le bébé du ventre de maman ne viendra jamais à la maison.

téléchargement

A travers un magnifique livre illustré (dessins de Didier Jean et ZAD), découvrez l'histoire de Lilou, une petite fille qui attend son petit frère avec impatience, mais pas trop, car quand il sera là, il lui piquera tous ses jouets...

pour-toute-la-vie (1)

Mais un jour, ses parents ne font que pleurer, alors sa grand-mère, avec des mots tout en douceur, lui explique que son petit frère, tant attendu a rejoint les étoiles et qu'il ne vivra jamais avec elle sur terre, mais que si elle pense fort à lui, il vivra à jamais dans les étoiles.

pour-toute-la-vie (2)

J'ai eu l'occasion de lire ce livre à une petite fille de 4 ans qui me posait pleins de questions... et je crois que même si elle n'a pas compris toute l'histoire, les images ont su lui dire, ce que mon coeur de mamange n'a pas encore réussi à lui expliquer.

Guide de survie pour zombie débutant de Manhon Tutin

38222537_2064475923563185_5674105410986967040_n


Présentation de l'éditeur

Salutations à tous les êtres vivants, décédés, mort-vivants… Moi, c’est Steve. 
Je suis ce que la culture populaire aime à décrire comme étant un zombie. Oui ça veut dire que je suis en pleine décomposition (vive le scotch double face !), que je bave comme un porc (miam !), et… oui, accessoirement, je déguste mes voisins (pas toujours proprement, c’est fâcheux).
Pour tout vous dire, j’ai mis un petit moment à prendre conscience de mon état de mort-vivant…
Et pourtant, ce ne sont pas les indices qui manquaient à l’appel !
Afin d’éviter que cela n’arrive à d’autres pauvres âmes égarées, et dans le but de vous simplifier l’existence (ou pas) voici le fabuleux exemplaire de mon guide (presque infaillible !) de survie pour zombie débutant ! 
Bonne dégustation… grrrr !

L'avis d'Audrey

Merci a l'auteur Manhon Tutin pour ce Service Presse.

De moi-même, je n'aurais pas été directement vers ce genre d'ouvrage en librairie. Etant relativement terre-à-terre et très à l'aise avec un certain genre littéraire, j'aurais sûrement souri en voyant le titre et je me serais éloignée de cet ouvrage sans autre forme de procès et cette fois-ci, grâce à ce Service Presse, je suis sortie de mes sentiers battus et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire.

Pour commencer la couverture est superbe, certes glauque, mais très bien travaillée et en parfaite harmonie avec le livre.
Deuxièmement, l'histoire, qui est juste à mourir de rire. Steve (le zombie), décide d'écrire ce guide juste après sa transformation et tous les petits conseils qu'il donne sont à la fois d'une logique imparable, mais totalement à dix mille lieux du réel, ce qui rend la lecture fluide et sans prise de tête.

Une fois encore, Manhon a su nous surprendre avec un nouveau registre digne de The Walking Dead.... pour les nuls.

Posté par AudreyO à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'envol d'un papillon, se construire parents d'un bébé décédé de Céline et Jérôme Micard

2017 02 15 - Lenvol dun Papillon

Présentation de l'éditeur

Parce qu'un papa et une maman c'est différent, et que cela vaut également lorsque bébé décède, un style propre à chacun, pour vous présenter comment nous sommes devenus parents.
De l'espoir au sentiment profond d'impuissance, de la rencontre magique à l'impossible séparation, de la dévastation à la construction d'une identité à part entière, du repli au partage... et cet Amour toujours... 

"Parce que même pour le simple envol d'un papillon, tout le ciel est nécessaire" Paul Claudel.

L'avis d'Audrey

Je pensais n'avoir plus besoin de lecture, que j'étais assez avancée dans mon deuil pour "passer à autre chose", mais la date des 6 mois est arrivée, et avec ça, le rappel du temps qui vient de s'écouler et le temps qu'il me reste pour avancer à nouveau, alors j'ai eu besoin d'un livre qui vienne à mon secours.

J'ai eu la chance de rencontrer les auteurs de ce livre au cours d'une réunion, et c'est tout naturellement que je me suis tournée vers leur histoire qui est sensiblement la même que la mienne.
Tout en douceur et en délicatesse, Céline et Jérôme raconte la courte vie de leur fils Robin, le travaille des équipes médicales du CHU de Dijon et de leur vie avec pour seul reste, les souvenirs de Robin.

La pudeur et la douceur m'ont fait beaucoup de bien. Je peux me dire, cette fois encore que l'on se relève de cette épreuve. La douleur est toujours là, mais on apprend à vivre avec et à l'apprivoiser. 


29 octobre 2018

Il est une fois : Paris sous influence de Muriel Lecou Sauvaire

paris-sous-influence-1073666-264-432

Merci à Audrey des éditions Pygmalion pour ce service presse

Présentation de l'éditeur :

​Une nouvelle vision du Joueur de flûte de Hamelin
La ville est oppressante, bondée, sale et les rats prolifèrent. Ils n'envahissent plus seulement les espaces souterrains mais aussi les rues, les parcs et même les habitations.
L'opinion publique se déchire sur la conduite à tenir.
Audrey, dans son petit appartement en marge de l'actualité brûlante, voit sa vie chamboulée lorsqu'un homme s'installe au-dessus de chez elle. Elle se rend vite compte qu'elle est la seule dans l'immeuble à l'avoir remarqué, à l'entendre jouer de la flûte. Fascinée par les accents envoûtants de son instrument, elle le suit, ombre silencieuse. La journée, il arpente les places, les marchés, il charme et hypnotise passants et animaux.
Des vidéos circulent sur le Net, et très vite, sa renommée grandit.
Mais la gloire n'est que fumée et l'être humain n'aime rien tant que de faire chuter ceux qui sont au plus haut.....

L'avis de Ninou :

J'avoue m'être fait plusieurs scénarios par le titre, je me projetais dans une histoire avant même de l'avoir lu....
Erreur fatale, je me suis ni plus ni moins tirée une balle dans le pied sans m'en rendre compte. C'est d'ailleurs pour cette raison que je ne lis pas les résumés, ouvrir la première page sur un monde dont je ne sais rien, juste apercevoir la "vitrine" avec sa couverture. 
J'arrête de tourner autour du pot, la mayonnaise n'a pas pris, et au lieu de me retrouver avec quelque chose d'appétissant qui invite à la gourmandise, je n'ai que de l'huile : carrément indigeste !
Je ne juge pas l'histoire, mais la manière dont elle est décrite. On se perd en descriptions inutiles qui plombent le récit. Je comprends que parfois les personnages secondaires prennent de l'ampleur pour les besoins d'un roman (c'est souvent le cas quand il s'agit d'une série), mais ici, c'est un oneshot, et tout ce que l'on souhaite découvrir, c'est la fameuse histoire du joueur de flûte d'Hamelin.
Alors je ne vais pas mentir, j'ai survolé ce roman. Je voulais connaître la fin et j'étais à deux doigts de l'abandon. Et plus je survolais plus j'avais envie d'en finir rapidement...
Le pire, je pense, ce n'est pas que j'ai lu en diagonale, c'est que j'ai réussi à comprendre l'histoire avec quelques phrases par page, c'est vraiment dommage.
J'espère cela dit qu'il aura trouvé son public Stefan a un beau potentiel. Bonne lecture !

Il est une fois : Un gentleman dans l'étang de Christy Saubesty

un-gentleman-dans-l-etang-1062241-264-432

Merci à Audrey des Editions Pygmalion pour ce Service Presse

Présentation de l'éditeur :

​Marie épousseta son pantacourt, puis contourna l’arbre pour s’approcher de l’étang. Elle s’accroupit en grommelant, effleura la surface saumâtre de l’eau et lâcha une nouvelle bordée de jurons.
— Si je peux me permettre..., commença Mathieu.
— C’est gentil, mais non, le coupa aussitôt la jeune femme en se relevant. Il n’y a plus rien à faire. Mon collier est tombé dans l’eau. C’est un bijou auquel je tiens énormément et...
Mathieu posa son journal, retira sa veste et commença à rouler ses manches."

Marie se sent enfin prête à prendre la vie à bras le corps et à s’autoriser à être elle-même. La tâche serait toutefois plus simple si elle n’avait pas la fâcheuse habitude de se mettre dans des situations délicates. Gérer le Tutti-Fleuri pendant le congé maternité de sa sœur ne faisait pas partie de ses rêves de petite fille, surtout quand, comme elle, l’action passe avant la réflexion. Sa récente rencontre avec l’irritant Mathieu, gentleman barboteur et sauveteur en titre des causes perdues, va cependant changer la donne...

L'avis de Ninou :

J'étais vraiment curieuse de découvrir ce conte revisité, surtout que je ne connaissais pas vraiment l'histoire de base. Ce fût une belle lecture, le ton reste léger et l'auteure nous invite doucement, mais surement, dans la vie de chaque personnage. Je me suis attachée très vite à Marie, on saisit tout de suite l'importance des casseroles qu'elle traîne dans sa vie. Sans entrer dans le cliché de la femme qui a été victime d'un pervers narcissique, c'est au fil du récit qu'on détermine tout ce qu'elle a vécu, cet homme qui a mis à mal sa confiance en elle mais surtout en l'autre.
Mathieu aussi à son lot de casseroles, son ex-femme a commis un adultère dont il a eu beaucoup de mal à se relever. Mais quand il voit Marie, ce beau gosse qui a tout pour plaire, est vite titillé par cette jeune femme aussi charmante qu'adepte des noms fleuris.
J'ai aimé leurs échanges, l'alchimie est là et on attend à chaque fois de les voir céder un peu plus à l'attraction. Marie a la guigne et est bien malmenée au niveau professionnel. Mathieu saura-t-il être là pour elle ? Sauront-ils laisser de côté leur passé amoureux ou laisseront-ils filer l'amour ? Vous le découvrirez entre les lignes de Christy Saubesty ! Bonne lecture !

09 septembre 2018

Thérapie du crime de Sophie Jomain et Maxime Gillio

therapie-du-crime-1023645-264-432

Merci aux éditions Pygmalion pour ce service presse

Présentation de l'éditeur :

Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir...

L'avis de Ninou :

Au moment où je vous écris, je ne sais pas encore comment va finir cette chronique...

En temps normal, mon plan est clair et je sais où je vais, mais là, disons que je suis encore un peu comme ça :

thumb image

Sans entrer dans l'histoire, je vais plutôt vous confier mon ressenti. 

On ne va pas se mentir, à la base je ne suis pas du tout une lectrice de thriller ou d'enquête policière, bien que le côté flipette me fasse souvent reculer (je sais que certains confrères de Maxime sont fortiches pour nous faire ronger les ongles) c'est surtout que le côté intrigue ne m'intrigue pas, oui, c'est ballot c'est le but premier de ce type de littérature, enfin il me semble (mdr). 

Bon le gros point noir de Thérapie du crime, à mon sens, c'est qu'il n'y a qu'un seul suspect possible, là où l'enquête se corse pour le commandant Xavier Capelle, c'est que le meurtrier est intouchable de prime abord, il lui faudra ne pas se résigner à baisser les bras malgré les bâtons qui se succéderont dans ses roues.

Du coup, peut-on réellement le qualifier de thriller ?

C'est ma question, parce que si je devais le ranger dans une petite case, ben il n'entre dans aucune. Pareil pour la romance, ce n'est pas de la romance pure et dur, mais du bonus, qui nous permet de pimenter le jeu, d'ailleurs qui a écrit ces scènes torrides?!

 

Je veux savoir (mdr)! 

Roger Rabbit Please GIF - RogerRabbit Please Crying GIFs

Alors oui, c'est un bon roman, un one shot qui a une fin complètement assumée (oui oui Mme Jomain je ne me remets toujours pas de la fin de Quand la nuit devient jour), mais quand je repense aux merveilleux moments que m'ont fait vivre Sophie et Maxime sur le tome 3.5 de la série Félicity Atcock, j'avais passé 134 pages à me marrer de leurs répartis. Et c'est ce qui fait que je suis un tantinet déçue de ne pas avoir eu le même genre d'échange entre Alice et Xavier. 

Voilà, où est mon problème, c'est un bon roman, mais quand on a expérimenté les deux auteurs ensemble sur d'autres projets ou voir leur complicité lors des salons, et bien, ça me semble trop sérieux pour eux.

Ce n'est pas mon côté Harley Quinn qui parle mais, prévenez-moi quand vous serez redevenus des sales gosses ;)

Bonne lecture les mordus, 

Ninou :p 

Posté par ninou2404 à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mai 2018

Les rêves envolés, traverser le deuil d'un tout petit bébé de Suzy Fréchette-Piperni

41wDL709oeL

 

Présentation de l'éditeur

Contrairement aux croyances généralement véhiculées dans notre société, perdre un bébé attendu et aimé est une tragédie pour les parents. Ils voient leurs beaux rêves s'envoler. Et le chagrin qu'ils éprouvent ne se mesure pas au nombre de semaine de grossesse, il est proportionnel à l'amour que les parents ressentaient pour ce bébé, au rôle que ce  rêve d'enfant venait jouer dans leur vie.

Cet ouvrage a été conçu dans le but d'offrir aux parents un soutien efficace ainsi que des suggestions pour les aider à faire face aux moments difficiles, quelle que soit la perte périnatale qu'ils subissent (fausse couche précose ou tartive, interruption médicale de la grossesse, accouchement d'un enfant mort-né, décès du nouveau-né dans les heures ou semaines suivant sa naissance).

Enrichi de centaine de témoignages d'autres parents qui ont vécu une expérience semblable, ce livre aidera les parents, du premier jour du deuil jusqu'à la grossesse suivante à mieux comprendre leurs émotions pour qu'ils puissent s'en libérer et retrouver la sérénité qui leur permettra d'apprécier à nouveau la vie.

Grâce à cette lecture, tous ceux qui cotoient les parents en deuil (grands-parents, frères, soeurs, amis, collègues), qui sont touchés par leur perte et assistent impuissants à leur chagrin, trouveront des moyens de les réconforter avec respect et compassion.

L'avis d'Audrey

Depuis 5 mois, je me pose beaucoup de questions : "Pourquoi moi ?", "Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal pour que ça m'arrive à moi ?", "aurais-je pu le prévoir ?"
A force de se poser ces questions, on cesse de vivre et notre deuil n'avance pas, au contraire, on reste englué dans notre douleur et on fini par s'y trouver bien, jusqu'au jour où l'on croise une famille qui vit la même perte que nous et qui nous donne les bons mots pour qu'on se réveille. Cette lecture à été libératrice pour moi.

Sans juger, sans nous dire comment faire, l'auteur nous conseille, conseille nos proches et nous montre la voie à prendre, à nous de saisir la main tendue ou non.
A travers les témoignages d'autres familles, on retrouve notre propre histoire, nos propres émotions, nos moments de douleurs, de doutes et de joie.

J'étais arrivée à une période où j'en voulais au monde entier, mais surtout à moi. Cette rencontre et la lecture de ce livre sont arrivées à point nommé et j'ai pu grâce à ce mélange remonter la pente.
Je sais que le chemin sera encore long. Des jours avec et des jours sans, mais grâce à des amitiés naissantes, grâce à des lectures témoins, j'avancerais et il faut savoir ramper avant de courir le marathon.

26 mai 2018

Game Lover : un milliardaire à tout prix de Ilana Lemmansky

game-lover---un-milliardaire-a-tout-prix-1034501-264-432

 

Merci aux Editions Elixyria pour ce Service Presse 

Description de l'éditeur :

Objectif numéro 1 : Maigrir

Objectif numéro 2 : Me venger des hommes qui m'ont fait souffrir

Objectif numéro 3 : Vivre un conte de fées. 

Après de nombreuses désillusions et déboires sentimentaux, Lucie compte bien de prendre en main.

À bientôt 25 ans, elle est toujours célibataire et rêve secrètement du prince charmant.

Un jour avec son amie Céline, elles tombent sur un article un peu spécial...Un milliardaire pourtant charmant...Fait une drôle de proposition aux femmes du monde entier.

Il propose aux contributrices volontaires de faire un don pour son association contre une chance de gagner un week-end à New York tout frais payé ainsi qu'un dîner du jour de l'an en sa compagnie.

Son amie va la pousser à s'inscrire et à remplir ce questionnaire avec photo.

Osera-t-elle le faire ?

Oser-t-elle aller au-delà de ses principes et tenter le tout pour le tout ?

Quand au charismatique monsieur Davin, aucune femme ne lui résiste et il ne s'en prive pas.

En postant cette annonce que cherche-t-il vraiment ?

Jusqu'où un simple don peut-il nous mener ?

 

L'avis de Ninou :

J'ai passé un super moment avec ce roman, je ne pensais pas autant d'ailleurs. L'histoire est "bateau" en terme de romance, le milliardaire intouchable adulé par la presse et cie, la jolie nana avec un passé négatif avec les hommes. La situation improbable et le coup de foudre, le temps qui est compté et le retour à la réalité.

Oui, vous aussi vous le ressentez comme un conte de fées, et c'est exactement comme ça que je qualifie ma lecture. Les personnages et leur psychologie sont très bien menés par l'auteur et bien que le réalisme de l'histoire nous fait penser à la fée bleue (elle a dû traîner ses guêtres pas loin), on est face à des protagonistes authentiques. Voilà où se trouve la réussite de ce roman. 

J'ai rêvé, j'ai frissonné et j'ai eu ma larmiche, trio gagnant pour Game Lover que je vous recommande vivement. Je ne m'étends pas d'avantage, je me tais au risque de vous spoiler, on va jouer la carte de la sécurité.

Foncez et bonne lecture les mordus,

Ninou ;)

Posté par ninou2404 à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,