Couverture de Derrière tous nos masques

/!\ Public avertit /!\

Description de l'éditeur :

J'ai vingt-et-un ans, et on vient de ramasser mes morceaux sur un trottoir crasseux du centre-ville.
Quel manque de bol, ça fiche en l'air tout mon planning. Habituellement, je suis la broyeuse de chair, la chasseuse. Pas le gibier ! Mais les temps changent...
Pourtant, être plongée dans le coma avait tout du bon plan de vacances. Ou pas.

Quand j'ai reconnu le chirurgien qui a remis mes os dans le bon ordre, j'ai eu comme un doute. Quelle coïncidence ! Rien de moins qu'une vieille connaissance de traque...
Aujourd'hui, je suis à sa merci, livrée sur un plateau, le corps offert en guise de vaste terrain de jeu. Fichu karma, il va me rendre dingue !
Mais... et si je l'étais déjà ?

Après sa série de romances en milieu militaire, retrouvez l'auteur d'Apprivoise-moi et de l'Homme enragé dans un thriller érotique borderline, où la folie guette derrière chaque masque...

L'avis de Ninou :

Ce qui me plaît le plus dans les nouvelles de Juliette Di Cen c'est qu'il ne manque rien, on ne se sent pas à moitié servi par un format plus "light", l'histoire commence bien du point A et s'achève au point Z. Tout y est que ce soit les sentiments, l'érotisme et l'intrigue...et mon dieu quelle intrigue.

Énorme clin d'œil à notre tueuse de vampires préférée, sans conteste, je pense que la plupart d'entre nous, verrons en notre Aurore une Buffy...par contre, à mon avis pas d'Angel mis en avant, mais plutôt un Spike diablement sexy et une relation de "je t'aime, moi non plus" à double tranchant!

Aurore est la narratrice de ce roman, elle nous laisse au fur et à mesure la possibilité de reconstituer l'histoire, le puzzle de sa vie. Le troublant chirurgien qui prend plaisir à jouer avec elle en rajoute une couche sur le mystère.

Si vous avez des problèmes de dédoublement de personnalité, vous risquez de mal le vivre car on se demande clairement si tout va bien là haut pour la belle...ou alors vous vous sentirez moins seule avec vos multiples vous (ptdr).

Tu nous a, encore une fois, vendu du rêve Juliette, Merci !

A lire après une journée pourrie au boulot où vous aurez besoin d'évacuer vos envies de meurtres :p

Bonne lecture les mordus, Ninou ;)