112357982_o

Présentation de l'éditeur

Pour Emma Adam, comme pour Constant Marceau, il y a un avant et un après.
Rien ne sera jamais plus pareil désormais. Il faut faire le deuil définitif de ce qui a été et accepter de risquer un pas vers un avenir encore bien incertain.

C'est le difficile travail sur eux-mêmes que vont mener nos deux héros, en s'isolant loin de tout et de tous, en quête d'une dernière chance.
Loin des lourds traitement thérapeutiques imposés à Emma, simplement armés de leur amour, ils tenterons de faire face au démon, soudés, indissociables.

Constamment sur le fil du rasoir, Emma livrera un courageux combat pour sa survie, mais également pour son nouveau couple. Car, elle en est certaine, Constant est son avenir. Pour lui, elle affrontera son pire cauchemar: le diable en personne, Stanislas Courbillon.

Entre désespoir et passion, ce dernier tome nous entraîne dans la spirale d'un pari amoureux insencé: transcender le mal lui-même.

L'avis d'Audrey

J'ai terminé cette saga en Service Presse, et je tiens sincèrement à remercier Bridget Page pour sa confiance et toutes nos conversations.

Nous voilà au terme d'une saga française où le pire de l'humain ressort.
Dans le premier tome, l'auteur nous entraîne dans une prise d'otages où la folie meurtrière de Stanislas Courbillon ne connaît aucune limite.
Le second tome, plutôt axé sur le psychologique parle de la reconstruction d'Emma (une des rescapées de la prise d'otages), qui après avoir vu son mari et les autres victimes mourir, va devoir vivre avec les images des 3 jours les plus horribles de sa vie et ça ne sera pas sans douleur de vivre alors que d'autres sont morts et Constant qui lutte pour l'aider à réapprendre a vivre, mais le veut-elle ?
Et c'est à demi-morte, que nous quittons Emma et Constant.....

J'arrive au troisième et dernier tome et mon avis est mitigé à l'heure actuelle, non pas que je n'ai pas aimé le style romance (loin de la), mais même si l'auteur m'avais prévenue, j'espérais au fond de moi, un sad-end a la hauteur du thriller qu'est le tome 1.
Ici, fini le clauque, le dérangeant, le meurtrier, on change totalement de registre pour revenir dans un tome où l'amour rédempteur est le sauveur.

Des fragments du passé: un peu
De l'amour: beaucoup
De la passion: a la folie
Du glauque: pas du tout

Une série haute en couleur où chacun peut y trouver son bonheur par les divers genre de chaque tome (thriller, drame psychologique et romance), pourtant je ne vous cacherais pas que la série aura été crescendo.
Mon coup de coeur pour le premier tome aura fait de l'ombre à la suite, mais j'ai eu entre les mains, une saga qui mérite toute sa place dans mes étagères.