les-heritiers-de-sorcha,-tome-1---a-l-aube-du-grand-amour-443534-264-432

Présentation de l'éditeur

Iona Sheehan ne s'est jamais vraiment sentie à sa place en Amérique, aussi a-t-elle tout quitté pour rejoindre le comté de Mayo, en Irlande.
Là-bas, elle rencontre ses cousins Branna et Connor O'Dwyer, qui, comme elle, sont les descendants de Sorcha la Ténébreuse, une sorcière du Moyen-Age dotée d'un immense pouvoir.
Sur cette terre ancestrale, Iona trouve non seulement la famille dont elle a toujours rêvé, mais aussi l'amour, au côté de Boyle McGrath, propriétaire d'un centre équestre. Un amour pourtant soumis à rude épreuve, car l'ombre du maléfique Cabhan plane fatalement sur les O'Dwyer.
Aujourd'hui plus que jamais, pourtant, Iona s'apprête à affronter sa destinée...

L'avis d'Audrey

Le voici, le voilà, le premier livre de l'année.

Nora Roberts a toujours été une valeur sûre, et c'est les yeux fermés que j'ai sauté sur l'occasion de lire le premier tome d'une de ses trilogies, mais malheureusement, j'ai très vite déchanté.
L'histoire a pourtant tout pour me plaire. L'Irlande, de très beaux spécimens masculins, de la magie, de l'amour, un méchant, des contes et des légendes, mais là.... une traduction très mauvaise brise le sortilège de la plume de l'auteur, pour ne donner qu'un tome médiocre où les fautes et les discordances de temps rendent le roman mou.
Attention, je ne mets pas totalement en cause la traductrice.

L'histoire commence sur fond de voyage en Irlande. Une jeune fille un peu paumée quitte tout pour rejoindre sa famille à 8 000 km de chez elle et là, elle rencontre l'homme de sa vie et la tout bascule quand la magie et le mal s'en mêlent, une excellente romance en soit comme Nora Robert sait les écrire, mais malgré tout ça, il manque du rythme qui aurait pu me faire vibrer en ce début d'année.

Malgré un côté mitigé, j'ai très envie de connaître la suite, donc je vais m'y mettre en espérant trouver le feu qui caractérise d'habitude toutes ses histoires.