celle-qui-murmurait-a-l-oreille-du-mec-en-costard-941747-264-432

 

Merci à Mathilde et Pygmalion pour ce Service Presse

Présentation de l'éditeur :

A vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d'un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. File soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d'équitation responsable aux enfants. C'est alors qu'une lettre de la mairie vient tout menacer : son terrain vient d'être acheté par une société immobilière qui veut l'expulser. Non, elle n'a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement ! Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse... pour découvrir que l'homme à la tête du projet n'est autre qu'un odieux personnage, arrogant et coureur, qu'elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il ? Fauve ne se laissera pas faire ! Et la guerre est déclarée.

L'avis de Ninou :

 Fauve vit à 200% pour sa passion, propriétaire d'un haras un peu particulier, elle n'arrête pas une minute. En effet, elle a le "don" de murmurer à l'oreille des chevaux, oui oui comme dans le film qu'on a tous vu et adoré. Elle a donc suivit une formation pour se spécialiser dans cette voie et maintenant elle s'occupe de chevaux qui sont en difficultés et inversement elle donne des cours responsables (dixit le résumé) aux enfants. Elle gère tout cela avec la complicité de sa meilleure amie qui s'occupe de la partie administrative.

La situation est pesante pour les jeunes femmes, un gros promoteur immobilier tente de racheter les terres du propriétaire, Celia reste optimiste tandis que Fauve se fait des cheveux blancs (et elle est clairement trop jeune pour ça)...c'est sans prévenir que celle ci lui fait l'heureuse surprise de la mettre dans un avion direction des vacances au Maroc. Passé le choc de quitter tout ce pour quoi elle vit, elle finit par accorder à Celia que niveau vie sociale et sentimentale c'est le néant totale. Elle essaie donc de faire l'effort d'être ouverte aux autres. 

Et c'est ainsi qu'arrive Voisin, son voisin de chambre qui lui n'a aucun souci avec la drague et qui use de tous ses charmes... Jusqu'à ce qu'il se comporte comme le pire goujat qui soit et mette fin à la séduction qu'il a pris tant de temps à lui jeter aux yeux. Dès lors impossible pour Fauve de le laisser approcher, par "vengeance" celui ci s'échine à faire cogner sa tête de lit contre le mur de notre jeune et jolie cavalière...pour des vacances reposantes, on repassera.

C'est sur cette note que Fauve rentre au bercail, pourtant elle n'est pas au bout de ses peines. Le couperet est tombé, le propriétaire qu'elle considérait comme un ami, à accepter la proposition du promoteur Natur'vert immobilier. La trahison est amère, mais Fauve n'en est pas à son premier coup dur, et c'est aidée et soutenue par Celia qu'elle part en croisade contre le directeur de Natur'vert immobilier. Remontée comme un coucou à deux doigts de se faire jeter par la sécurité (c'est qu'elle en a fait du remue ménage la petite), quelle est sa surprise de tomber sur Voisin, le costard lui va à ravir, le plus embêtant c'est qu'il le porte en tant que directeur de Natur'vert immobilier...

Et oui le ton est donné, j'ai juste adoré lire sur le sable du sud "Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard" (et je suis ch'ti prends bien la mesure de ce plaisir). Et en même temps je me dis que c'est le genre d'adaptation qu'on se plaît à regarder à la tv pendant la période des fêtes de fin d'année.

Entre les situations cocasses, les personnages attachants et les moments forts font de cette histoire une romance pleine de charme et de piquant. La plume de Laetitia Constant nous embarque en toute légèreté, cela dit la fin remet les pendules à l'heure. Tout n'est pas si rose même dans les romans d'amour, et avoir quelques pages de plus ne m'aurait pas déplu.

La faute à l'effet page-turner de ce roman, on en veut toujours plus, et puis on s'imagine la suite...pari gagné Laetitia, la comédie romantique vous sied à merveille :) 

Bonne lecture les mordus, Ninou :p