lifelines---un-p-tit-truc-en-plus---973224-264-432

Merci à LS Ange pour ce service Presse

Présentation de l'éditeur :

J’étais prête à tout pour obtenir ce job, même à mentir ! Maintenant que j’ai signé mon contrat, ma vie est un enfer...La vengeance du Karma, incontestablement.

Mon patron est le pire qui soit : un médecin autoritaire, manipulateur, irrespectueux, tyrannique avec, pour mon plus grand malheur, une gueule d’ange.

Son but ? Me pourrir l’existence pour me forcer à démissionner. Mais c’est bien mal me connaître. J’ai besoin de m’assurer un avenir stable, coûte que coûte. À force de jouer au chat et à la souris, notre relation malsaine va nous échapper... et là, je suis plus en danger que jamais !

L'avis de Ninou :

Toute l'histoire repose sur un secret, qu'elle va cacher bec et ongles à son employeur, quitte à y laisser planer des idées fausses qu'il pourrait se faire. Il ne le découvrira qu'à la toute fin, fin sur laquelle je reviendrais un peu plus tard.

Pour des raisons évidentes je préfère vous taire ce secret, sinon ça ne serait pas drôle, mais surtout ,vous pourriez crier au spoiler :p 

On suit les péripéties d'Emmanuelle dans la vie active, mais aussi dans la vie de femme à multiples tabliers. Aidée et secondée par sa meilleure amie Marla, elles forment un tandem redoutable à la limite du couple. Alors, quand en plus des soucis rencontrés avec son employeur qui lui fait la misère, Marla se met à fréquenter un homme, et pas n'importe lequel, le meilleur ami de son ex tant détesté. Ça fait beaucoup pour Manu qui doit déjà gérer toutes les émotions que lui fait subir Robin, son impitoyable boss.

Pourtant quand le chat s'apprête à ne faire qu'une bouchée de la souris coincée entre ses griffes, celui ci devrait se souvenir qu'elle a un instinct de survie acéré qui pourrait lui faire rater son repas ;)

J'ai eu un peu de mal à démarrer cette chronique, car elle est en demie-teinte, et je ne tiens pas en dire plus sur le déroulement de l'histoire. Le gros point noir de ce roman à mon sens, c'est la fin. Je comprend les raisons, on a bien les tenants et les aboutissants qui font que cela se passe comme cela se passe, aucun souci avec ce point. Clairement, j'ai juste l'impression de m'être pris un train de bisounours. Pourquoi me direz-vous?! Parce que Manu en chie tout le roman, on l'aime autant qu'on l'admire pour sa détermination, cette envie de réussir à s'en sortir qui l'anime. Même quand son monde complet vacille et la met à genoux, elle ne lâche rien. Et voilà "Happy End", tout le monde va bien, tout le monde est content. Cette fin est trop abrupte, limite je m'attendais à avoir une suite, et non c'est un one-shot.

C'est vraiment dommage, parce que j'ai frôlé le coup de coeur, le savoir m'aurait peut-être aidé, donc vous voilà prévenu.

Pour tout le reste rien à redire, des personnages comme on aime les lire, une histoire qui tient la route, un couple bourré de failles qui est irrémédiablement attiré l'un par l'autre quitte à se brûler, des ami(e)s super attachants et bourrés d'humour, une mamie trop choupie, un salaud avec un retournement de situation inattendu (j'ai déjà dis que c'était un salaud?!), tout y est.

Je découvre Tasha Lann avec ce roman et j'espère avoir d'autres occasions de la lire, sa plume est vraiment très agréable à lire, je vous recommande Lifelines même si j'aurais apprécié quelques pages de plus à la fin :p

Bonne lecture les mordus, Ninou ;)