harry-potter,-tome-4---harry-potter-et-la-coupe-de-feu-53674-250-400

Présentation de l'Editeur

Après un horrible été chez les Dursley, Harry Potter entre en quatrième année au collège de Poudlard. A quatorze ans , il voudrait simplement être un jeune sorcier comme les autres, retrouver ses amis Ron et Hermione, assister avec eux à la Coupe du Monde de Quidditch, apprendre de nouveaux sortilèges et essayer des potions inconnues. Une grande nouvelle l'attend cependant à son arrivée: la tenue à Poudlard d'un tournoi de magie entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les spectaculaires délégations étrangères font leur entrée... Harry se réjouit. Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des évènements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter.

Envoûtant, drôle, bouleversant, ce quatrième tome est le pilier central des aventures de Harry Potter.

L'avis d'Audrey

Il est quasiment 3h00 et je termine tout juste le tome 4 et c'est les yeux encore pleins de larmes que j'écris cette nouvelle chronique, sur un tome qui me donne toujours autant de frissons, à 27 ans autant qu'à 15.

J.K. Rowling a encore une fois frappé fort avec ce quatrième tome. Le coup de génie est parfaitement bien rodé et elle a réussi cette fois encore à emmener ses lecteurs pile a l'endroit rêvé, tout en préservant le mystère jusqu'à l'explosion finale.
Elle allume toujours plus de mèches jusqu'à une apothéose qu'on sait douloureuse à la toute fin, mais revenons à nos moutons, nous avons encore 3 tomes à passer ensemble.

Le début du tome commence comme tous les autres. Un début à Privet Drive, chez les Dursley et une nouvelle rentrée à Poudlard avec bien sur son lot de rentre-dedans avec Malefoy et bien sûr, le professeur Rogue, mais cette fois Rowling a été plus loin, en introduisant dans cette année scolaire, une compétition nouvelle, plus adulte et plus brute.
Ici la compétition prend des allures de "Jeux Olympiques de la Magie", ce qui rend l'idée nouvelle et originale.
A l'époque et aujourd'hui encore, je suis restée émerveillée et scotchée par l'univers qu'elle a su créer (et qui a été reproduit merveilleusement bien au cinéma) et la dureté qu'elle fait subir à ses personnages.

Comme je vous le disais plus tôt, on quitte le monde des enfants, pour un univers plus sombre, plus adulte et plus mature.
Plus Harry et ses camarades prennent de l'âge, plus l'histoire devient sombre et là, Rowling a ouvert les portes et c'est du lourd qui nous attends.
Harry Potter et la Coupe de Feu est le tome "pilier" de la saga, c'est ici que renait Voldemort. Même si on abordait son possible retour dans les autres tomes, ici on passe au concret et il est là, vivant à nouveau après 13 ans et les premiers meurtres pour célébrer son retour ont lieu.
L'équilibre précaire qui berçait les aventures précédentes est totalement rompu et la guerre est déclarée.

Je pourrais parler des heures et des heures de ce tome, mais je vais laisser aux novices le plaisir de découvrir eux même cette saga et ce tome en particulier et aux plus fans, je vais éviter de les faire fuir et je vais vous laissez le loisir de reprendre votre lecture.